Quelle assurance prendre en tant que jeune conducteur ?

jeune conducteur

Dans la vie d’un jeune, l’obtention du permis de conduire est un moment important, souvent suivi de l’achat de la première voiture. Pendant cette période chargée en émotions, il faut également choisir l’assurance auto qui correspond au mieux à son profil et à ses besoins. Dans cet article, nous allons voir quelle est la meilleure formule de protection pour assurer un jeune conducteur.

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

Le jeune conducteur n’est pas une désignation à caractère légal. Elle concerne les automobilistes détenteur d’un permis depuis moins de 3 ans. Cette période correspond à la durée du permis probatoire. Ainsi, l’expression « jeune conducteur » n’a aucun poids du point de vue du Code de la route ou du Code des assurances. Cependant, les compagnies d’assurance appellent comme tels les conducteurs qui n’ont pas bénéficié d’une protection durant les trois dernières années. On parle ici :

  • des automobilistes qui n’ont jamais été assurés auparavant ;
  • des automobilistes conduisant un véhicule de fonction, à condition que la voiture en question ne soit pas désignée ainsi sur le contrat d’assurance ;
  • des automobilistes qui ont repassé le Code et le permis de conduire après une annulation.

Si vous êtes à la recherche d’une assurance auto pas cher jeune conducteur, rendez-vous sur : »lolivier.fr« 

L’assurance jeune conducteur : une obligation légale ?

Les jeunes conducteurs sont soumis aux mêmes obligations que les automobilistes de longue date. Ils doivent donc souscrire une assurance auto en ligne ou en présentiel. Au minimum, ils sont tenus de choisir une assurance de responsabilité civile ou une assurance auto au tiers. Ces contrats assurent une couverture en cas d’accidents ayant occasionné des dommages physiques ou matériels à des tiers.

Notez que les compagnies d’assurance considèrent ces conducteurs comme étant inexpérimentés. Elles leur appliquent alors des surprimes qui peuvent s’élever au double du tarif payé par un conducteur de longue date. Conformément au Code des assurances, cette somme supplémentaire permet de compenser les risques de sinistres jugés élevés.

Comment payer moins cher ?

En dépit des surprimes appliquées à ce type d’assurance, les jeunes conducteurs peuvent toutefois payer moins cher s’ils effectuent un certain nombre de démarches. Dans un premier temps, il faut savoir qu’en ayant obtenu son permis dans le cadre d’une conduite accompagnée, on peut bénéficier d’une réduction de 50%. Cet avantage peut vous être accordé dès la première année de conduite. Par ailleurs, certaines assurances proposent des offres dédiées avec des réductions dont les bénéficiaires sont les jeunes de moins de 25 ans. Ces nouveaux conducteurs obtiennent une baisse significative de la prime compensatoire.

Pour échapper aux tarifs exorbitant appliqués à votre profil, vous pouvez demander à l’un de vos parents de vous intégrer dans son assurance auto. La compagnie n’accepte cette requête que lorsque l’assuré initial a de bons antécédents. Dans ce cas, il peut négocier jusqu’à 30 % de réduction. Vos parents ont également la possibilité de vous désigner comme conducteur secondaire en faisant figurer votre nom sur leur contrat.

Il est à signaler qu’il est important de respecter des conditions spécifiques relatives à l’utilisation du véhicule assuré. Cependant, vous réussirez à économiser la surprime jusqu’au moment où vous deviendriez un conducteur confirmé aux yeux des assurances. Ce délai vous permet aussi de gagner en expérience et d’obtenir plus tard une couverture optimale à un prix intéressant.

Comparez les offres jeunes conducteurs 

Que ce soit pour assurer un véhicule neuf ou d’occasion, vous devez choisir votre assurance en fonction de critères précis. Définissez alors le type de police qui vous correspond le mieux. Jeune ou plus âgé, le conducteur demeure un automobiliste à la recherche d’une protection suffisante pour son véhicule. Il doit également trouver une assurance avec des tarifs avantageux. Le contrat doit être adapté à votre voiture et à son mode d’utilisation. Par exemple, une assurance au tiers est un choix satisfaisant à condition d’y inclure la responsabilité civile. En cas d’accident, cette formule reste toutefois limitée.

En effet, il est nécessaire pour un jeune conducteur d’augmenter sa couverture pour être bien protégé au mieux en cas d’accident. Cette démarche est d’autant plus importante si le véhicule conduit est neuf. Se pose alors la question financière ! Il est vrai qu’une assurance complète peut coûter très cher, ce qui n’est pas évident pour un jeune qui vient de démarrer dans la vie. Le seul moyen de sortir gagnant de cette situation est de faire jouer la concurrence. Sollicitez alors plusieurs devis. Vous pouvez le faire en ligne en utilisant un comparateur d’assurance.


Assurer convenablement une voiture de location
Que faire en cas d’accident avec une voiture de location ?