Assurer convenablement une voiture de location

En déplacement, en vacances ou au quotidien, louer un véhicule est parfois inévitable. Mais avant de pouvoir profiter des avantages de l’automobile, il faudra se charger des formalités liées à la transaction. Il faudra notamment se charger de l’assurance location voiture. Impératives et toute aussi utiles, les questions qui l’entourent peuvent être un vrai casse-tête. À qui s’adresser ? Quelle formule choisir ? À quoi doit-on prêter attention ? Pour ne faire aucune erreur et pouvoir prendre la route sans inquiétude, quelques éléments de réponse.

Le fonctionnement de l’assurance par carte 

Toute voiture se doit d’être assurée. Le véhicule de location n’échappe donc pas à cette règle. Pour ce, les solutions sont multiples, certaines plus « classiques » que d’autres. Parmi les possibilités simples d’utilisation et faciles d’accès se trouve la couverture visa premier location voiture. Étant rattachée à la carte et à son détenteur, cette forme d’assurance est, en quelque sorte, un deux en un. Le moyen de paiement permettra donc, dans un premier temps, de régler la facture de location et de profiter d’une garantie en cas de sinistre. Il faudra tout de même se pencher sur les conditions d’application et la portée de la couverture. À titre d’exemple, des véhicules de location comme les camping-cars qui ne sont pas compris dans la formule d’assurance de la carte. Certaines marques, elles aussi, ne sont pas couvertes dans les propositions liées à la carte haut de gamme. À part ces paramètres, il est également important de voir les restrictions liées au poids et à l’âge du véhicule. Pour faire la lumière sur la teneur de l’offre de la carte visa premier et assurance location voiture, rendez-vous sur www.auto-blog.info.

La couverture de l’assurance au tiers

Pour tout automobiliste, l’assurance est obligatoire. Il en va de même pour la location. D’ailleurs, lors de la signature de ce type d’accord, une couverture au tiers ou assurance de responsabilité civile y est jointe. Étant la base en termes d’assurances automobile, elle interviendra pour les dommages pouvant être causés par le conducteur. Elle ne couvrira alors que les dégâts corporels et matériels causés par celui qui loue le véhicule. Ce qui n’inclut que ses passagers et les tiers. Ainsi, en cas d’accident, les éventuelles réparations et autres charges seront à vos frais. Il en va de même en cas de vol ou de vandalisme. Néanmoins, des contrats de location font parfois bénéficier de couvertures plus étendues. Cela apparaît, entre autres, pour les locations à courte durée. En effet, elles peuvent être accompagnées de garanties couvrant les possibles pannes. Malgré cette assurance minimale, les imprévus sur la route sont nombreux. Ainsi, afin de s’y préparer, souscrire à des formules complémentaires peut s’avérer indispensable.

En quoi consistent les garanties complémentaires ?

Comme son nom l’indique, la garantie complémentaire est une formule venant s’ajouter à la formule d’assurance de base. Elle n’est donc pas acquise d’office, mais demande une souscription supplémentaire, ce qui amène au paiement de frais supplémentaires. L’étendue de la couverture varie selon l’assureur et/ou l’entité de location. Toutefois, pour le conducteur, les propositions les plus intéressantes sont celles qui le couvrent pour la partie des dommages qu’il aurait à payer en cas de sinistre qu’il a causé. C’est que l’on appelle « franchise ». Selon la garantie contractée, ladite franchise peut être supprimée en partie ou en totalité. Parmi les assurances complémentaires servant ces buts se trouvent le paiement des frais en rapport avec un dépannage, un incendie ou une collusion. Quel que soit le type de garantie retenu, il est impératif de se renseigner sur tous les termes du contrat d’assurance.

Comment souscrire la bonne assurance location ?

De manière générale, il n’existe aucune formule d’assurance idéale qui soit universelle et applicable à tous. Cela est surtout dû au fait que chaque conducteur a des besoins spécifiques. Aussi, avant de souscrire à une police, il faudra déterminer le champ de couverture dont vous avez besoin. Cette étape pourra et devra se faire par vos propres moyens si vous louez à un particulier ; même s’il vous est tout de même possible de demander l’intervention d’un courtier. Par contre, la société de location professionnelle propose, habituellement, plusieurs sortes de garanties et d’assistance pour y recourir. Outre la liste de vos attentes, vous devrez également prendre en compte la limite de toutes les couvertures choisies. Ce qui vous évitera de mauvaises surprises et vous aidera à choisir la ou les garantie(s) complémentaire(s) à souscrire en plus. L’une des étapes les plus délicates et incontournables est donc la lecture de chaque offre pour une compréhension de ses termes. Aucun doute ne devrait être acceptable. Surtout que les propositions varient selon plusieurs paramètres. D’un côté, le statut du conducteur (jeune conducteur ou non) et du loueur, de l’autre, la valeur du véhicule. Entrent aussi en compte, la durée de location et, surtout, les conditions de l’assureur.